La course de l’Armée du Canada va de l’avant, en virtuel!

Article / Le 19 août 2020 / Numéro de projet : 20-0106

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Moira Farr, Affaires publiques de l’Armée

Ottawa (Ontario) – C’est évident : la Course de l’Armée du Canada de cette année sera différente en raison de la pandémie.

Bien que les participants puissent s’ennuyer de l’excitation et de l’inspiration que suscitent des milliers de personnes rassemblées pour une bonne cause en un même endroit et un même jour, ils peuvent maintenir l’esprit de la course en vie – et c’est ce que font des milliers de coureurs – en faisant la course de façon virtuelle. 

Tout le monde espère que les éditions futures de la Course de l’Armée permettront de rassembler de nouveau les gens dans la capitale nationale. Malgré les restrictions imposées par la pandémie, l’événement de cette année offre des avantages uniques aux participants de partout au pays.

Premièrement, les participants ont la possibilité de faire leur course n’importe quand, entre le 12 septembre et le 20 septembre, en créant leur propre parcours près de chez eux. Cela signifie qu’ils auront un peu plus de contrôle sur les conditions météorologiques dans lesquelles ils courent (ou marchent, ou roulent) leur distance et franchissent la ligne d’arrivée de leur choix. « J’ai fait la Course de l’Armée dans des conditions frigorifiques où j’ai dû m’habiller par couches, et j’ai aussi fait la course dans des conditions où il fallait avoir une ceinture d’hydratation », souligne Christine Cassey, ambassadrice de la Course de l’Armée qui fera l’épreuve de cette année avec des membres de sa famille et des amis dans sa ville, à Acton en Ontario. « Cette année, s’il pleut à boire debout, on peut changer la date », précise-t-elle.

Non seulement y a-t-il une latitude quant au moment où les participants individuels peuvent courir, entre le 12 et le 20 septembre de cette année, n’importe qui, de n’importe où peut y prendre part, sans frais de déplacement.

« Ma mère participe, et elle habite dans les basses terre continentales de la C.‑B. », affirme le major Lesley Quinlan, directrice de la Course pour la première fois et triathlète accomplie.

Elle estime que le fait d’accueillir tant de nouveaux participants de partout au Canada et d’ailleurs dans le monde est un aspect excitant cette année. « Quand je vais voir ma page de l’événement, je peux voir une carte sur laquelle apparaissent des points rouges indiquant d’où viennent tous les participants. » Le maj Quinlan voit des points rouges apparaître dans chaque province, ainsi qu’aux États‑Unis, au Royaume-Uni, en Europe de l’Ouest, en Australie et en Corée du Sud.

Le maj Quinlan souligne aussi que la Course est ouverte aux participants à tous les niveaux d’aptitude. « Vous n’avez pas besoin d’être un athlète sérieux. Vous pouvez marcher tout le parcours si vous le souhaitez. Ma mère n’a jamais fait de course – elle va probablement alterner la marche et la course. »

Cette année, c’est un message qui revêt une importance particulière pour Ashley Walton, qui a été ambassadrice de la Course pendant trois ans. « L’an dernier, j’ai été victime d’un accident très traumatisant. J’étais à vélo quand je me suis fait frapper par un camion. Je suis en réadaptation depuis un an, et je ne suis pas prête à courir une épreuve », indique-t-elle, « mais je fais la Course de l’Armée. Je vais juste marcher le 5 km, mais je participe quand même. »

Ce ne sont pas tous les éléments populaires de la Course qui peuvent être transférés en ligne, mais l’Allée du Souvenir sera virtuelle, afin que les participants inscrits puissent rendre hommage à un être cher qui a servi et publier leur histoire. La date limite pour soumettre les récits est le 31 août.

Cette année, on offrira aussi une appli mise à jour que tout le monde peut utiliser pour accéder à de l’information sur la Course de l’Armée du Canada, elle pourra être téléchargée plus tard ce mois‑ci. 

Comme au cours des années passées, les fonds recueillis pour Sans limites et Appuyons nos troupes sont cruciaux pour aider les militaires à la retraite et en service de l’Armée à relever divers défis associés aux blessures physiques et mentales subies en services pour le Canada.

Pour de plus amples renseignements sur la façon de participer, visitez le site Armyrun.ca

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :