Étude stratégique sur l’infrastructure de la Première réserve des Forces armées canadiennes - Document d’information

Documentation / Le 8 novembre 2018 / Numéro de projet : 18-0251

Ottawa, Ontario – Le ministère de la Défense nationale (MDN) a lancé l’Étude stratégique sur l’infrastructure de la Première réserve des Forces armées canadiennes (FAC), une étude exhaustive sur les biens de la Première réserve (P rés) des Forces armées canadiennes, ce qui englobe les manèges militaires, les manèges militaires des divisions de la Réserve navale (DRN) et d’autres installations partout au pays, afin de veiller à ce qu’ils répondent aux besoins stratégiques de l’organisation dans l’avenir. L’étude veillera au respect des nouveaux besoins en matière d’infrastructure de la P rés, tout en aliénant les biens excédentaires, afin de répondre aux besoins en biens immobiliers.

Le Ministère inspecte les bâtiments et prépare l’avenir des FAC en veillant à ce que les réservistes disposent d’environnements de travail les plus appropriés et les plus rentables qui soient. Qui est plus, la capacité de l’Armée canadienne de répondre aux besoins de défense du Canada maintenant et dans l’avenir dépendra grandement de la P rés.

L’étude sur l’infrastructure de la P rés vise à comprendre les besoins de la Réserve et à favoriser leurs rôles accrus en veillant à ce que chaque unité soit outillée pour accomplir ce qui leur est demandé. L’Armée canadienne sera alors mieux en mesure d’utiliser les unités de la P rés pour accroître les capacités actuelles de l’Armée canadienne afin de répondre aux besoins organisationnels.

Le sous-ministre adjoint (Infrastructure et Environnement) du MND, également connu sous le nom de SMA(IE), a lancé l’étude afin d’optimiser et de moderniser les biens de la P rés.

Dans le cadre de l’étude, 185 biens immobiliers de la P rés font l’objet d’un examen au pays, ce qui inclue les biens de l’Armée, de la Marine, de la Force aérienne et des Services de santé, afin de déterminer lesquels ont besoin d’être réparés et d’établir les emplacements où les biens peuvent être consolidés.

En d’autres mots, l’Étude constitue une analyse exhaustive de l’infrastructure de la P rés qui permettra de prendre des décisions sur la modernisation et la rationalisation du portefeuille et d’éclairer le financement futur. Une infrastructure moderne est une nécessité absolue pour toutes les unités de la P rés. Cette infrastructure comprend les bases et les installations où s’entraînent les unités de la P rés et les réseaux de soutien nécessaires pour entretenir et opérer l’équipement. De plus, les emplacements des infrastructures doivent être viables sur le plan stratégique.

Aperçu

L’étude compte trois parties. La première a défini les problèmes et a évalué l’état actuel des biens de la P rés, avec un accent sur la viabilité financière.

La deuxième partie, la définition des exigences opérationnelles, vise à analyser les besoins actuels et futurs des FAC relativement aux biens et aux exigences de l’infrastructure de la P rés.

La troisième étape porte sur les programmes et la mise en œuvre, ce qui comprend la création d’un Plan de gestion des infrastructures de la P rés afin de répondre aux exigences opérationnelles des FAC.

Le calendrier de ces trois parties varie. La première partie, la définition du problème, a été entreprise en janvier 2017 et s’est terminée en septembre 2017. La deuxième partie a commencé en janvier 2018 et se poursuit. La troisième partie suivra.

Achèvement de l’étape de la définition des problèmes

L’Armée canadienne se modernise et évolue. L’étude veillera au respect des nouveaux besoins en matière d’infrastructure de la P rés tout en aliénant les biens excédentaires, afin de répondre aux besoins en biens immobiliers.

Durant la phase de définition des problèmes en 2017, on a décelé que de nombreux biens immobiliers faisant l’objet de l’examen sont désuets, sous-utilisés ou ne répondent généralement pas aux besoins des régiments. Près de la moitié datent de 50 ans ou plus. Qui est plus, 30 pour cent ont 100 ans et plus et 16 pour cent sont dans une condition « médiocre » ou « critique ».

Sur tous les bâtiments examinés, plus de 60 sont reconnus comme étant des édifices fédéraux du patrimoine, ce qui signifie que tout plan de les démolir ou de les rénover devrait être évalué par le Bureau d’examen des édifices fédéraux du patrimoine de Parcs Canada.

Il a également été établi que les bâtiments en question ne sont pas tous accessibles en transport en commun ni avantageusement situés dans des régions où le recrutement est reconnu comme étant élevé.

La phase des exigences opérationnelles pour recueillir la rétroaction du personnel

La deuxième phase, à savoir la définition des exigences opérationnelles, a débuté en janvier 2018, et elle se poursuit jusqu’en 2020.

Durant cette phase, le personnel du MDN visitera de nombreux manèges militaires pour obtenir de la rétroaction du personnel local sur les besoins et les enjeux.

Il est reconnu que bon nombre des propriétés font partie intégrante des communautés dans lesquelles elles se trouvent, et un dialogue ouvert sera maintenue afin de faire en sorte que les intérêts des intervenants soient pris en compte et respectés.

Phase finale : Programme et mise en œuvre

La troisième et dernière phase débutera lorsque la phase des exigences opérationnelle sera terminée. Aucune décision ne sera prise avant de commencer.

La phase finale permettra d’aligner les besoins stratégiques et opérationnels des FAC avec un portefeuille des biens optimisé qui exécute des projets d’infrastructure qui peuvent être maintenus de façon durable. Ces efforts se traduiront par la création d’un Plan de gestion des infrastructures de la P rés qui est harmonisé aux pratiques exemplaires la gestion du portefeuille.

La réduction des effectifs n’est pas un objectif de l’étude – il s’agit davantage d’une question de fournir des biens modernes et convenables qui sont durables sur le plan financier.

Des recommandations générales découlant de l’étude sont prévues d’ici 2020. Le MDN communiquera les mises à jour tout au long du processus.

Résultats potentiels de l’étude

Bon nombre des bâtiments qui ont fait l’objet d’un signalement durant l’étude ont été jugés impropres, sous-utilisés, inabordables ou désuets, ce qui est contraire à la mission et aux besoins actuels des FAC.

L’objectif de l’étude de la P rés est de veiller à ce que les biens de la P rés répondent adéquatement aux exigences opérationnelles. Chaque bien sera évalué et possiblement optimisé pour répondre à l’objectif suivant :

  • Est situé stratégiquement afin de permettre à la P rés de demeurer essentielle et de fournir aux FAC la capacité de répondre aux besoins en matière de sécurité et de défense dans l’avenir;
  • Est moderne, attrayant et à proximité des aires de recrutement pour permettre le recrutement et le maintien en poste;
  • Est souple pour accommoder de nouvelles fonctions, des capacités, des missions et des tâches d’une P rés renforcée;
  • Est situé pour servir de point de rassemblement et de plaque tournante pour les fournitures et les communications en cas d’urgences locales et à l’appui des opérations nationales;
  • Des installations multinationales et polyvalentes qui peuvent accueillir différents éléments militaires;
  • Est sûr, durable et efficace;
  • Fait la promotion de la présence communautaire pour les FAC.

Pour atteindre ces objectifs, le SMA(IE) examinera les façons de rendre les biens plus durables sur le plan de la perspective du coût total de possession, tout en veillant à ce que les biens puissent répondre aux objectifs de la P rés. Des investissements seront faits pour moderniser les biens existants de la P rés qui sont appropriés et durables.

Le SMA(IE) cherchera des occasions pour accroître la durabilité de l’infrastructure existante en maximisant l’utilisation et en réduisant le coût d’exploitation des installations grâce à des initiatives en matière de rendement énergétique. L’optimisation de l’utilisation peut être faite par l’intermédiaire d’une approche fondée sur l’espace partagé avec de multiples unités de la P rés ou des utilisateurs compatibles d’autres organisations.

Le SMA(IE) construira et rénovera les biens de la P rés pour être flexibles, cela répondra aux besoins de livrer les initiatives actuelles et les capacités cernées dans Protection, Sécurité, Engagement, ainsi que les exigences futures.

Le SMA(IE) maintiendra également les biens afin qu’ils demeurent dans une condition optimale, tout en veillant à ce qu’ils soient sûrs et sécuritaires.

Ces décisions refléteront ce qu’il y a de mieux pour les missions des FAC et la P rés, en termes d’efficacité de coût et de ce qui est le plus pratique.

Exemple d’un projet de rénovation à Halifax, Nouvelle-Écosse

À titre d’exemple, un projet de rénovation majeur est en cours au Manège militaire de North Park à Halifax. Le bâtiment datant de 120 ans est rénové afin d’accueillir de nouveaux espaces de travail et des installations pour accommoder des véhicules militaires modernes, tout en préservant le caractère patrimonial. Des projets comme ceux-ci seront utiles pour la P rés dans l’avenir, tout en préservant l’histoire, le patrimoine et un endroit dans les communautés au Canada.

Date de modification :