Le Journal de l'Armée du Canada (JAC) Conseil des publications

Rédacteur en chef – Lieutenant colonel Michael A. Rostek, CD, Ph. D., APF

Le lieutenant colonel Michael Rostek est membre des Forces armées canadiennes depuis 40 ans. Il a pris sa retraite de la Force régulière en 2011 et il continue de servir dans la Réserve. Il a occupé toute une gamme de postes de commandement et d’état major, des postes universitaires et des postes de chercheur tout au long de sa carrière militaire. Il a obtenu son doctorat en études de la guerre au Collège militaire royal du Canada (CMR). Il est actuellement professeur auxiliaire à l’Ontario Tech University et il est professeur de session au CMR et au Collège St. Lawrence.


Rédacteur en chef adjoint – Peter J. Gizewski, M.A., M.Phil.

Peter J. Gizewski est scientifique de la Défense principal (DS 6) au Centre d’analyse et de recherche opérationnelle faisant partie de Recherche et développement pour la défense Canada (CARO RDDC). Il a fait ses études à l’Université de Toronto (au Trinity College, avec grande distinction) et à l’Université Columbia, où il a été titulaire d’une bourse de perfectionnement MacArthur (Conflits, paix et sécurité); il a aussi été boursier du ministère de la Défense nationale (Études militaires et stratégiques). Au cours de sa carrière en qualité d’analyste stratégique, M. Gizewski a travaillé pour plusieurs organismes gouvernementaux (le ministère des Affaires étrangères, le Service canadien du renseignement de sécurité et la Central Intelligence Agency des É. U.), pour des cercles de réflexion (l’Institut canadien pour la paix et la sécurité internationales et le Centre canadien pour la sécurité mondiale) et dans les milieux universitaires (l’Université de Toronto, l’Université York et l’Université Carleton), au Canada et aux États Unis.

Gestionnaire de la production – Major John Bosso, CD

Le major John Bosso compte 35 ans de service passés dans la Réserve de l’Armée de terre et dans la Force régulière. Au cours de sa carrière, il a notamment commandé un escadron de reconnaissance pendant trois ans dans la Réserve de l’Armée de terre et une sous unité, en Afghanistan, en 2008 et 2009. Il est actuellement chargé de la Section des concepts – 2 au Centre de guerre terrestre de l’Armée canadienne.

Katherine Banko, Ph. D.

Mme Katherine Banko est psychologue behavioriste et elle possède un vaste et profond savoir sur les méthodes de recherche en sciences sociales. C’est une experte des critères de mesure qualitatifs et quantitatifs, de la collecte et de l’analyse des données (méthodologie d’enquête, conception de questionnaires, conception de séminaires de jeux de guerre, obtention d’expertise), des sondages d’opinion, de l’évaluation organisationnelle et de l’éthique dans la recherche sur les facteurs humains (FH). Elle mène des recherches opérationnelles axées sur la compréhension de la relation entre les personnes et leur environnement; pour cela, elle recourt à des approches mixtes et fondées sur de multiples méthodologies dans le cadre d’expériences pratiques ou portant sur la simulation avec intervention humaine, qui font appel à des critères de mesure physiologiques et d’autoévaluation et à l’observation. Elle possède aussi une expertise sur les FH qu’elle a acquise en étudiant les charges physique et cognitive des fantassins débarqués, ainsi que le rendement et l’efficacité opérationnelle de l’équipe. Mme Banko appuie actuellement le Commandement des opérations interarmées du Canada en qualité de scientifique intégrée de la Défense.

Lieutenant colonel (à la retraite) Ron Bell, CD, M.A.

Le lieutenant colonel (à la retraite) Ron Bell a dirigé la Section des concepts du Centre de guerre terrestre de l’Armée canadienne jusqu’à sa retraite en octobre 2018. À divers moments, il a été à la tête de chacune des sections au Centre. Il a aussi été directeur adjoint et, pendant plus d’un an, directeur intérimaire. Il a également été rédacteur en chef du Journal de l’Armée du Canada de 2018 à 2019. Il poursuit actuellement ses études doctorales en théologie au McMaster Divinity College, à Hamilton (Ontario).

Andrea Charron, Ph. D.

Mme Andrea Charron détient un doctorat qu’elle a obtenu au Département d’études sur la guerre, au Collège militaire royal du Canada. Elle est aussi titulaire d’une maîtrise en relations internationales [Université Webster de Leiden (Pays Bas)], d’une maîtrise en administration publique (Université Dalhousie) et d’un baccalauréat en sciences (avec distinction) (Université Queen’s). Mme Charron a occupé divers postes dans l’administration fédérale, y compris au Secrétariat de la sécurité et du renseignement du Bureau du Conseil privé. Elle a mené des recherches postdoctorales à la Norman Paterson School of International Affairs de l’Université Carleton et elle est maintenant professeure agrégée et directrice du Centre for Defence and Security Studies à l’Université du Manitoba. Mme Charron a publié de nombreux articles sur l’Arctique, le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, la politique de défense du Canada et le Conseil de sécurité. Elle est membre du Conseil consultatif du ministère de la Défense nationale (MDN) et elle est souvent invitée à présenter des exposés au Collège des Forces canadiennes et à témoigner devant des comités du Sénat et de la Chambre des communes.

Ali Dizboni, Ph. D.

Ali Dizboni a obtenu un diplôme en science politique et en relations internationales à l’Université de Montréal. Il est professeur agrégé au Département de science politique et d’économique du Collège militaire royal du Canada et directeur du Programme d’études militaires et stratégiques à cet établissement. Ses domaines de recherche actuels, y compris la direction de thèses au niveau du doctorat et de la maîtrise, comprennent ce qui suit : les calculs de l’Iran en matière de dissuasion; l’Islam politique; la prolifération des missiles au Moyen Orient; la militarisation de l’IA et du cyberespace au Moyen Orient; l’étude comparative entre l’extrémisme séculier et l’extrémisme religieux. Ses plus récentes publications comprennent ce qui suit : un rapport de recherche (CARR, R. U., à paraître), des articles parus dans des revues spécialisées [dans Parameters (à paraître) et Revue Frontières, 2020] et des chapitres de livre [McGill-Queen’s University Press (2020 et Oxford University Press (2018)]. M. Dizboni parle couramment le français, l’anglais, le persan et l’arabe. Il travaille actuellement en collaboration avec des centres de recherche et des instituts tels que le Canadian Network for Research on Terrorism, Society and Security (Sécurité publique Canada), le Centre for International and Defence Policy (Université Queen’s) et le Centre d’expertise et de formation sur les intégrismes religieux, les idéologies politiques et la radicalisation (organisation québécoise).

Brenda Gamble, Ph.D.

Mme Brenda Gamble est professeure agrégée à la Faculté des sciences de la santé de l’Ontario Tech University. Elle a obtenu son doctorat en sciences médicales à la Faculté de médecine de l’Université de Toronto, en 2006. Ses recherches portent principalement sur les services de santé et elle s’intéresse particulièrement aux travailleuses et travailleurs de la santé, à la pratique et à l’éducation interprofessionnelles, aux soins palliatifs, à la résilience des étudiants et à l’élaboration de simulations pour les salles de classe et les établissements cliniques. La Dre Gamble mène des recherches qualitatives et elle collabore avec des partenaires locaux, provinciaux et nationaux dans les secteurs public et privé, en adoptant une approche intégrée de l’application des connaissances.

Adjudant chef/Maître canonnier T. R. S. J. Garand, MMM, CD

L’Adjuc Terry Garand appartient au Royal 22e Régiment et il a autrefois fait partie du Régiment aéroporté du Canada. Il est membre des Forces armées canadiennes depuis 1984. Il a été en déploiement opérationnel à Chypre (1987), dans le golfe Persique (1990 1991), dans l’ancienne Yougoslavie (1992), à Haïti (1997), en Bosnie (2001) et en Afghanistan (2004 et 2009). Il a été affecté au Québec, en Allemagne, au Nouveau Brunswick et en Ontario. Il est actuellement sergent major du Centre de doctrine et d’instruction de l’Armée canadienne à Kingston (Ontario).

Lieutenant colonel Andrew B. Godefroy, CD, Ph. D.

Le lieutenant colonel Godefroy est actuellement officier chargé de la formation militaire professionnelle au Collège de commandement et d’état major de l’Armée canadienne et professeur agrégé adjoint d’histoire au Collège militaire royal du Canada. Le lieutenant colonel Godefroy a signé des articles (sous la dir. d’autrui) et plusieurs livres sur la défense nationale et l’histoire militaire du Canada au XXe siècle et il a été rédacteur en chef du Journal de l’Armée du Canada de 2005 à 2015.

Michael A. Hennessy, Ph. D.

Michael A. Hennessy est professeur d’histoire et d’études sur la guerre au Collège militaire royal du Canada. Il a été rédacteur en chef fondateur de la Revue militaire canadienne et a contribué à établir la doctrine nationale de la Marine, de la Force aérienne et de la Force terrestre du Canada. Ses recherches actuelles mettent l’accent sur la cybersécurité et la guerre hybride. Sa carrière militaire comprend 12 ans passés dans la Réserve (infanterie et artillerie).

Colonel James McKay, CD, M.A., Ph. D.

Le colonel James McKay est actuellement président du Programme d’études sur la conduite de la guerre au Collège militaire du Canada (CMR). Il est aussi colonel dans la Réserve et il sert actuellement en qualité de chef d’état major adjoint (Soutien) au Quartier général de la 4e Division du Canada. Il a fait ses études à l’Université Bishop, au CMR et au King’s College à Londres. Son enseignement et ses recherches mettent l’accent sur les études stratégiques et la politique américaine.

Major (à la retraite) Steve Moore, CD, Ph. D.

Steve Moore a été aumônier dans les Forces armées canadiennes pendant 22 ans; il a été en déploiement en Bosnie (1992 1993) et en Haïti (1997 1998). Il a terminé ses recherches doctorales en Afghanistan (2006) et ses études postdoctorales qui ont mené à l’intégration de la capacité opérationnelle de l’aumônier – Établissement de rapports avec les chefs religieux (ERCR) – dans l’instruction de l’Armée de terre. Il a fait la promotion de cette capacité d’ERCR au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et du Commonwealth, en l’apparentant de plus en plus à une application pangouvernementale. Ses publications comprennent notamment l’ouvrage intitulé Military Chaplains as Agents of Peace: Religious Leader Engagement in Conflict and Post-conflict Environments (Rowman & Littlefield, 2013) et la monographie intitulée « Religious Leader Engagement as an Aspect of Irregular Warfare: The Dénouement of a Chaplain Operational Capability » (L’établissement de rapports avec les chefs religieux en tant qu’aspect de la guerre irrégulière : le dénouement d’une capacité opérationnelle de l’aumônier) (Commandement – Forces d’opérations spéciales du Canada, 2020).

Yazan Qasrawi, Ph. D.

Yazan Qasrawi est scientifique de la Défense au Centre d’analyse et de recherche opérationnelle qui fait partie de Recherche et développement pour la recherche Canada (CARO-RDDC); il est intégré dans le Centre de guerre terrestre de l’Armée canadienne. Son domaine d’expertise est la logistique militaire et la logistique de l’Armée de terre, et il s’intéresse particulièrement aux technologies nouvelles et perturbatrices dans le domaine de la logistique et à l’application de la modélisation et de la simulation aux forces militaires et à l’Armée de terre, dans les contextes du maintien en puissance et de la logistique.

Lieutenant colonel (à la retraite) André Simonyi, CD, Ph. D.

André Simonyi est professeur d’études internationales au Collège militaire royal de Saint Jean. Il travaille sur les théories de la complexité et sur des approches systémiques relatives à l’étude de la manifestation de la violence politique et de la multiplication des conflits de la zone grise. M. Simonyi est mondialiste et ethnographe; il a récemment accompli des recherches sur le terrain en Ukraine, en Hongrie, en Chine et aux États Unis. Il est en train de codiriger la publication d’un ouvrage intitulé Religions and Political Modernities. Il est diplômé de l’École de guerre de Paris et il a connu une carrière opérationnelle active dans les Forces armées canadiennes.

Craig Stone, CD, Ph. D.

Craig Stone a passé presque 30 ans dans l’Artillerie et il a occupé divers postes dans les 1er et 3e Régiment de la Royal Canadian Horse Artillery, à Lahr (Allemagne) et à Shilo (Manitoba), respectivement, et en dehors de l’Artillerie au niveau de la brigade et du secteur et au Quartier général de la Défense nationale. Depuis son départ à la retraite en 2005, il a enseigné au Collège des Forces canadiennes. Il détient un baccalauréat en économique et une maîtrise et un doctorat en études sur la guerre (Économique de la Défense). M. Stone a fait partie du Comité consultatif de l’industrie de défense du MDN de 2009 à 2014 et il a été directeur du programme d’études au Collège des Forces canadiennes de 2008 à juin 2015.

Nancy Teeple, Ph. D.

Nancy Teeple est boursière postdoctorale au sein du North American and Arctic Defence and Security Network et professeure associée adjointe et associée de recherche au Collège militaire royal du Canada. Ses domaines de recherche sont la stratégie nucléaire et la dissuasion, la défense contre les missiles, la limitation des armements et la sécurité de l’Arctique. Elle possède un doctorat en science politique (Université Simon Fraser), une maîtrise en études sur la guerre CMR, une M.B.S.I. (Université Western Ontario), une maîtrise en études anciennes (Université de Toronto) et un baccalauréat (avec distinction) en études classiques (Université d’Ottawa). Mme Teeple a récemment été titulaire, en 2019 et 2020, de la Chaire de recherche Fulbright Canada pour les études sur la paix et la guerre à l’Université Norwich (Vermont), où elle a exploré les processus causaux dans la formulation de la politique américaine sur la sécurité et la défense de l’Arctique, dans le contexte de la relation canado américaine relative à la défense continentale.

Megan Thompson, Ph. D.

Megan M. Thompson a obtenu sa maîtrise et son doctorat en psychologie sociale à l’Université de Waterloo. Elle s’est jointe au ministère de la Défense nationale à titre de boursière postdoctorale au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada avant d’occuper un poste de scientifique de la Défense chez Recherche et développement pour la défense Canada – Toronto. Ses domaines d’intérêt concernent la collaboration au sein d’équipes diversifiées et portent principalement sur la confiance, sur l’optimisation du processus décisionnel moral et éthique au cours des opérations militaires et sur le stress et la résilience au cours des déploiements. Elle a fait partie de plusieurs comités internationaux de recherche sur la défense à l’OTAN et au sein du programme de coopération technique [présidence du Groupe d’experts AG 26 – L’approche exhaustive des opérations du TTCP (programme de coopération technique), et participation aux groupes de travail suivants de l’OTAN : HFM 227, La collaboration dans l’approche exhaustive des opérations; HFM 179, Dilemmes moraux et conséquences pour la santé mentale des militaires; groupe TP 10 du TTCP, Psychologie de la survie, groupe TP-13, Santé psychologique et efficacité opérationnelle) et elle a été la conférencière principale au symposium HFM 142 de l’OTAN sur l’adaptabilité dans les équipes constituées au sein des coalitions. Elle est l’auteure de plus de 100 publications et elle est conseillère à la rédaction de la revue Military Psychology de l’American Psychological Association.

Colonel (à la retraite) Randy Wakelam, CD, Ph. D., FRHistS

Après avoir obtenu son diplôme du Collège militaire royal du Canada en 1975, le colonel Wakelam a piloté des hélicoptères pour l’Armée de terre et il a terminé sa carrière de pilote à titre de commandant du 408e Escadron. En 1993, il est devenu éducateur, tout d’abord en uniforme au Collège des Forces canadiennes, à Toronto et à l’Académie canadienne de la Défense, puis, à partir de 2009, au CMR, où il a été professeur d’histoire et d’études sur la guerre; à deux reprises, il a dirigé le Centre de rédaction. Ses domaines de recherche sont la puissance aérienne, le leadership et la formation militaire professionnelle.

Benjamin Zyla, Ph. D.

Benjamin Zyla est actuellement chercheur invité au Département des études gouvernementales, à l’Université Harvard, et professeur agrégé à l’École de développement international et mondialisation, à l’Université d’Ottawa. Après que la Faculté des sciences sociales de l’Université d’Ottawa lui eut décerné le Prix du jeune chercheur en 2017, il a passé deux ans à titre de boursier chargé de cours à l’Institut des études avancées (Exzellenzcluster), à l’Université de Constance, en Allemagne (2017 2019). Ses recherches et ses écrits sont au carrefour des études sur la gouvernance mondiale, la paix et les conflits. M. Zyla siège au comité de recherche sur la sécurité, les conflits et la démocratisation et au comité de recherche sur l’unification européenne de l’Association internationale de science politique.