The Princess Louise Fusiliers

Identification de l’unité

insigne The Princess Louise Fusiliers

FIDELITER
Faithfully
  

Endroit

The Princess Louise Fusiliers
Manège militaire Halifax
C.P. 99000 succ Forces
Halifax, NS
B3K 5X5
_____

The Princess Louise Fusiliers, Manège militaire Halifax

The Princess Louise Fusiliers, Manège militaire Halifax

Joignez notre équipe

N’hésitez pas à nous téléphoner pour obtenir plus d’information. Nous nous ferons un plaisir d’étudier votre Curriculum Vitae et de vous faire visiter notre unité.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Bureau de recruitement 36 GBC Halifax
Téléphone : 902-427-3085
Courriel : Hfx_Army_Recruiting@forces.gc.ca 

Ou 

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

Nous nous entraînons à Halifax les mardi soirs de 19 h à 22 h, et une fin de semaine par mois.

De mai à août, des emplois d’été à temps plein sont offerts..

Métiers dans notre unité

Équipement

Véhicules :

Armes :


Voir la liste complète des armes et véhicules.

Qui nous sommes

The Princess Louise Fusiliers (PLF) est une unité d’infanterie de la Première réserve des Forces armées canadiennes située à Halifax, en Nouvelle-Écosse. L’histoire de ce régiment d’infanterie remonte à une unité de la milice de Halifax créée le 18 juin 1749.

The Princess Louise Fusiliers est d’abord un régiment d’infanterie légère à qui on a confié une nouvelle tâche de mission liée aux pionniers. Il a pour rôle de fournir des renforts à la Force régulière lors des opérations expéditionnaires ainsi qu’à l’occasion des opérations nationales.

Parmi les différentes compétences enseignées et mises en pratique au niveau de l’unité, on retrouve les techniques de campagne et les procédures de combat comme le camouflage, la dissimulation, la sécurité interne, la tenue de patrouille, les tactiques de fuite et d’évasion, de même que l’utilisation sécuritaire des explosifs, des artifices et des systèmes de communication et de navigation. Les membres du PLF apprennent aussi le maniement des armes, l’adresse au tir, la navigation, les compétences de base de la guerre en hiver, des opérations en montagne et des pionniers, tant de jour que de nuit.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant - Lieutenant-colonel J.M. Gervais, CD
  • Sergent-major régimentaire - Adjudant-chef L. Conrad, CD

Contactez-nous

The Princess Louise Fusiliers
Manège militaire Halifax
C.P. 99000 succ Forces
Halifax, NS
B3K 5X5

Téléphone : 902-427-3085
Courriel : hfx_army_recruiting@forces.gc.ca

Heures d'ouverture: du lundi au vendredi de 8h00 à 16h00

Nouvelles

Le nouvel insigne de la Groupe de soutien de la 5e Division du Canada

Nouvel identifiant visuel pour la Formation de soutien de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown

Gagetown  (Nouveau-Brunswick) — Un nouvel identificateur visuel pour le Groupe de soutien de la 5e Division du Canada (GS 5 Div CA) a été dévoilé le 9 mai 2018 lors du dîner du gala du 60e anniversaire de la 5e Base de soutien de la Division du Canada à Gagetown.
Le 10 mai 2018

des militaires du 4e Régiment d’artillerie

À la recherche de réservistes pour « combler les lacunes » à Gagetown

Oromocto (Nouveau-Brunswick) — Les membres de la Réserve de l’Armée canadienne (AC) servent peut-être à temps partiel, mais les officiers d’un des centres les plus affairés de l’Armée affirment que leur aide est à la fois vraiment nécessaire et très précieuse.
Le 27 avril 2018

Radar à moyenne portée (RMP)

Le radar à moyenne portée : un système portatif puissant qui s’ajoute à la boîte à outils de l’Armée canadienne

Ottawa (Ontario) — Les récentes opérations militaires menées dans des endroits comme l’Iraq et l’Afghanistan nous ont fait réaliser que les petites armes – même improvisées – sont à la fois difficiles à détecter et meurtrières.
Le 19 avril 2018

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Les origines du Princess Louise Fusiliers à Halifax, en Nouvelle-Écosse, remontent au 18 juin 1749, date à laquelle sir Edward Cornwalis a formé une milice locale sous son commandement à Halifax. Dix compagnies ont été formées à la place Grand Parade d’Halifax, et ont ensuite été regroupées en un bataillon.

Le Régiment est devenu une unité officielle du Canada uni en 1869, après l’adoption de la Loi sur la Milice, en 1868. Pendant son histoire, l’unité a changé plusieurs fois de nom. Le 5 novembre 1869, le régiment a pris le nom de 66e Bataillon, The Halifax Battalion of Infantry. À l’origine, il comptait six compagnies, et deux autres se sont ajoutées par la suite.

Dix ans plus tard, le 14 novembre 1879, le Régiment a été renommé 66e Bataillon, Princess Louise Fusiliers, en l’honneur de la princesse Louise, fille de la reine Victoria et femme du gouverneur général de l’époque. Peu de temps après, le Régiment a remporté ses premiers honneurs de bataille, lorsqu’il a aidé à mettre fin à la rébellion du Nord-Ouest, en 1885. Les soldats de l’unité se sont battus dans le Nord-Ouest du Canada aux côtés du Halifax Provisional Battalion. Quatorze ans plus tard, en 1899, certains des soldats du Régiment ont servi dans une compagnie créée en Nouvelle-Écosse au sein du 2e Bataillon (Service spécial), The Royal Canadian Regiment, qui a combattu en Afrique du Sud pendant la Seconde Guerre des Boers.

Date de modification :