Un arrimeur de parachutes des Forces armées canadiennes plie un parachute à ouverture automatique -Vidéo

Vidéo / Le 10 janvier 2019 / Numéro de projet : 18-0066

 

(Des militaires s’élancent d’un avion et descendent en parachute jusqu’au sol.)

(Le caporal Andrew Tracey, qui est arrimeur de parachutes au Centre d’instruction supérieure en guerre terrestre de l’Armée canadienne, se trouve dans une pièce pleine de longues tables de bois utilisées pour le pliage de parachute. Il pose son bras gauche sur un parachute plié.)

Cpl Tracey : Je suis le caporal Andrew Tracey. Aujourd’hui, nous ferons une démonstration de pliage du parachute à ouverture automatique CT-1, qui est utilisé par les bataillons d’infanterie légère partout au Canada pour effectuer des insertions massives. Mon plieur d’aujourd’hui sera le caporal Marc Dumaine.

(Le Cpl Dumaine est installé à l’une des longues tables de pliage. Il exécute les étapes du pliage d’un parachute pendant que le Cpl Tracey les décrit.)

Cpl Tracey : Le plieur commence par effectuer une inspection de toutes les composantes du parachute.

Il inspecte les quatre suspentes du parachute en suivant le fuseau supérieur du parachute jusqu’aux suspentes, puis des suspentes jusqu’aux élévateurs.

Il va examiner les boulons afin de s’assurer que les suspentes sont bien fixées.

Il va maintenant s’assurer que les suspentes du bas du parachute sont dégagées.

L’arrimeur va maintenant vérifier que l’inspection des quatre suspentes est maintenant correcte.

(Le Cpl Tracey, qui est arrimeur, vérifie le travail du Cpl Dumaine et lui donne le feu vert pour continuer.)

Cpl Tracey : Continuez.

Et il donne le feu vert au plieur pour passer à la prochaine étape.

Il va maintenant équarrir la cheminée de la voilure et s’assurer qu’il applique une tension semblable sur toutes les suspentes lorsqu’une tension est exercée sur la voilure.

(Le Cpl Tracey tire sur les suspentes, s’assurant que la tension est égale.)

Cpl Tracey : Il effectue un pliage des fuseaux en pliant tout le matériel du parachute vers l’extérieur tout en laissant les suspentes vers l’intérieur.

Lorsqu’il plie les fuseaux de la voilure, il inspecte également tous les fuseaux à la recherche de trous.

Lorsque le pliage des fuseaux est terminé, il utilise un V séparateur pour séparer les deux faisceaux, puis il place la voilure sur la table et s’assure qu’il y a un nombre égal de fuseaux de chaque côté.

Il va maintenant procéder au pliage dans le sens de la longueur de la voilure en créant un pli de 45 degrés à la base de la voilure.

Il faut plier la voilure dans le sens de la longueur jusqu’en haut.

Il attachera ensuite son sac de déploiement à la cheminée de sa voilure à l’aide de l’attache de la corde de rupture.

Il s’agit de votre dernier point de contact entre vous et l’aéronef avant que vous vous libériez.

L’arrimeur doit s’assurer que le pliage dans le sens de la longueur est fait correctement et que la corde de rupture est bien attachée.

(Le Cpl Tracey passe les parachutes en revue, vérifiant le pli à chaque endroit. Il fait signe à l’arrimeur qu’il peut continuer.)

Cpl Tracey : Continuez.

Il donne ensuite le feu vert au plieur pour mettre le parachute dans le sac de déploiement.

Il va ensuite mettre le sac en position fermée à l’aide de boucles de fermeture sur le sac de déploiement et les suspentes du parachute.

Il va continuer à lover les suspentes en forme de S, du fond du sac jusqu’au-dessus.

Pendant qu’il effectue cette séquence, l’arrimeur devra inspecter puis relier le harnais au parachute.

Une fois le lovage des suspentes terminé, le plieur attache les étriers de raccordement au sac de déploiement à l’aide d’une sangle de coton d’un quart de pouce.

Cpl Dumaine : Arrimeur!

Cpl Tracey : L’arrimeur revient pour la troisième inspection.

Le rabat de fermeture de la love de suspente est maintenant fermé.

(Le Cpl Tracey passe la main sur le pli en S et referme un rabat sur la love de suspente. Il confirme à l’arrimeur qu’il peut continuer.)

Cpl Tracey : Continuez.

Le plieur va maintenant placer le sac de déploiement sur le paquetage en pliant en S les sangles de suspension sous le sac de déploiement.

Il va ensuite passer un brin de sangle en coton d’un quart de pouce dans les boucles de fermeture des quatre rabats de fermeture ainsi que dans la boucle d’ouverture du sac sur la sangle d’ouverture automatique.

Il va maintenant aligner tous les rabats de fermeture pour faire en sorte que le parachute ait l’air propre et bien tenu et ainsi donner confiance à n’importe quel parachutiste qui met un parachute sur son dos.

Lorsqu’il n’y aura plus de pli sur le parachute, il procèdera à l’arrimage de la sangle d’ouverture automatique d’une manière contrôle, en forme de S, de bas en haut.

Il va aligner l’excédent de la sangle d’ouverture automatique sous la partie rangée de la sangle d’ouverture automatique et ranger le bouton-pression sur la boucle d’ouverture du sac pour le transport.

Le travail de paquetage est maintenant terminé. Il ne reste qu’à signer le registre CF 1310, qui contient le nom du plieur et de l’inspecteur arrimeur de chaque parachute qui sort de ce bâtiment.

(Le filigrane de l’Armée canadienne apparait à l’écran, avec le texte : « Forts. Fiers. Prêts. ». Fondu vers le filigrane de la Défense nationale, suivi par le filigrane du Canada.)

 

 

 

Date de modification :