Les soldats du cheval de Lord Strathcona perpétuent la tradition de la cavalerie-Vidéo

Vidéo / Le 18 janvier 2019 / Numéro de projet : 18-0261

(Des membres de la Troupe montée du Strathcona se produisent devant une grande foule. Leurs chevaux se suivent dans un mouvement circulaire. Des musiciens les accompagnent à la trompette et un annonceur les présente à la foule.)

Annonceur : La Troupe montée du Strathcona est une troupe d’honneur constituée de membres du régiment Lord Strathcona's Horse (Royal Canadians).

(Le sergent Paul Kruhlak, guide de troupe, se trouve dans une grange. On aperçoit un cheval en arrière-plan.)

Sgt Kruhlak : Les militaires qui viennent ici se sont portés volontaires. Ils sont venus apprendre notre histoire et nos traditions de cavalerie.

(La troupe montée du Strathcona donne un spectacle devant la foule.)

Sgt Kruhlak : Tous les membres de la troupe apprennent à monter à cheval et ensuite à se promener dans les rues afin de pouvoir faire la promotion non seulement du régiment au cours de l’été, mais aussi les Forces armées canadiennes.

(Le capitaine Sean Coughlan, chef de troupe, donne des exercices militaires à la cavalerie. Ils se suivent en file.)

Capt Coughlin: Ce qui me stimule le plus dans mon travail, quand je regarde cette équipe à l’œuvre, c’est de voir tous ces efforts porter leurs fruits.

(La troupe montée s’entraîne à cheval dans un champ.)

Capt Coughlin: Au cours de la saison morte, il nous faut quand même préparer le carrousel et former de nouveaux membres. Certains cavaliers plus expérimentés déploient énormément d’efforts pour transmettre leurs connaissances aux plus jeunes.

(La troupe montée se produit de nouveau devant une foule.)

Capt Coughlin: Lorsque nous allons sur le terrain pour le premier spectacle de la saison, c’est un moment émouvant chargé de fierté. Notre prestation témoigne de tous nos efforts et de notre dur labeur.

(Le caporal Coleman Germann, de la troupe montée du Strathcona, se trouve à l’extérieur d’une grange. Un cheval se pose la tête contre une clôture.)

Cpl Germann: Diriger la charge est probablement le plus grand honneur que l’on peut vous accorder dans le contexte de cette activité. Avant de faire l’appel de la charge, vous êtes tendu, vous avez la chair de poule; même votre cheval ressent votre excitation.

(Le Capt Coughlin lance une charge pendant le spectacle de la troupe montée. Il pointe son épée vers l’avant, le reste de la troupe fait de même et part au galop.)

Cpl Germann: Lorsque vous entendez le lancement de la charge, c’est une véritable course qui démarre. Vous vous élancez aux côtés de vos camarades, arme à la main. C’est un moment très intense.

(La troupe montée se produit devant un autre groupe.)

Cpl Germann: L’aspect le plus agréable de ce travail, c’est d’offrir un spectacle à un public d’enfants. Durant la prestation, alors que vous voyez les sourires illuminer leurs visages, soudainement vous entendez les enfants scander le nom d’un des chevaux, par exemple « Chinook, Chinook». Nous ne sommes jamais venus ici, pourtant ces enfants scandent le nom d’un de nos chevaux en disant « C’est lui le meilleur cheval. Nous sommes bien contents de le voir ici. »

Cpl Germann: Une fois l’activité terminée, lorsque nous nous retrouvons entre nous, nous faisons notre petit bilan, chacun y allant de sa déclaration : « Cinq enfants sont venus me dire que mon cheval était leur préféré, c’est donc évident que j’ai le meilleur cheval. »

(La troupe montée se produit devant la foule initiale.)

Capt Coughlan: Nous sommes habituellement sur la route de juin jusqu’à septembre environ, participant à toutes sortes de spectacles dans l’Ouest du Canada. Cependant, nous ne faisons pas que les foires et des épreuves de saut; nous participons aussi à des programmes éducatifs dans les écoles.

(Un soldat tient les rênes de son cheval. Il ferme une clôture, puis brosse le cheval.)

Capt Coughlan: En plus de tout cela, nous avons commencé à travailler avec le Programme Sans limites du Canada. Nous offrons un cours d’équitation d’une semaine à l’intention de militaires en service actif ou d’anciens combattants qui sont aux prises avec des traumatismes liés au stress opérationnel. Nous essayons de faire un peu de thérapie tout en parlant de la connexion qui s’établit lorsque vous travaillez en relation si intime avec les chevaux.

(Le soldat caresse le cheval. Plan de Kruhlak dans la grange.)

Sgt Kruhlak: Les militaires qui viennent ici développent une véritable compréhension de ce que le cheval exprime, de ce que le cheval fait. Les militaires comprennent aussi un peu mieux ce que les autres ont vécu au cours de toutes leurs épreuves.

(Le Capt Coughlin et la troupe montée se produisent de nouveau devant la première foule.)

Capt Coughlin: Tête à droite!

Sgt Kruhlak: Protection des traditions et maintien en vie de l’histoire : voilà de quoi il est question. Bon an, mal an, c’est ce qu’incarne la troupe montée.

(Le filigrane Armée canadienne apparaît à l’écran, avec le texte : « Forts. Fiers. Prêts. » Fondu vers la signature Défense nationale, puis le mot-symbole du gouvernement du Canada)

 

 

Date de modification :