Le lieutenant-général Jean-Marc Lanthier prend le commandement de l'armée canadienne-Vidéo

Vidéo / Le 18 janvier 2019 / Numéro de projet : 18-0309

 

(Trois généraux – Le lieutenant-général Paul Wynnyk, commandant sortant de l’Armée canadienne, le général Jonathan Vance, Chef d’état-major de la défense, et le lieutenant‑général Jean-Marc Lanthier, commandant de l’Armée canadienne – sont assis à une table, à l’extérieur, sur la Colline du Parlement pour signer des documents.)

(Le Lgén Wynnyk se tient debout devant un lutrin et parle au microphone.)

Lgén Wynnyk : L’Équipe de l’Armée a beaucoup de chance d’avoir un nouveau commandant qui donne l’exemple, qui se soucie sincèrement des militaires sous son commandement et qui possède les ressources intellectuelles et le courage moral nécessaires pour diriger cette vénérable institution.

À mes yeux, il n’y a pas de plus grand honneur et privilège que d’être votre commandant.

(Le Lgén Lanthier est assis dans une rangée de dignitaires.)

Lgén Wynnyk: Je cède le commandement sachant que c’est grâce à vous que l’Armée canadienne continuera d’être forte, fière et prête.

(Le Lgén Wynnyk termine son discours. Les membres de la foule applaudissent.)

(Le Lgén Lanthier se tient debout devant un lutrin et parle au microphone.)

Lgén Lanthier: Le contexte mondial dans lequel nous travaillons est en constante évolution

Il existe maintenant un élément de concurrence entre les domaines terrestre, maritime, aérien, spatial, de l’information et le cyberespace, et il semble persistant. L’époque où tout était noir ou blanc, où nous étions en période de guerre ou de paix, à l’entraînement ou en mission est maintenant révolue.

(Plusieurs membres de la foule sont assis sur des chaises et dans les estrades. Des drapeaux provinciaux flottent au vent derrière les spectateurs. Le Lgén Lanthier poursuit son discours au lutrin.)

Lgén Lanthier: Le soldat est au cœur même des activités de l’Armée. Nous sommes une armée formée de guerriers soucieux de l’éthique, des professionnels des armes qui ont vécu les épreuves du combat et des opérations tout en étant poussés par un désir puissant et constant d’exceller et de remporter la victoire.

Je m’engage à soutenir nos militaires et leurs familles. Nous exigeons de nos soldats un niveau d’engagement sans bornes et ils sont au cœur de tout ce que nous entreprenons.

Je veux qu'ils sachent et qu’ils croient vraiment qu'ils sont pris en charge ainsi que leurs familles. Il est de notre responsabilité de nous assurer que leurs services et sacrifices soient connus, reconnus et valorisés, et que leurs conditions d’emploi reflètent leurs attentes.

Nous devons nous assurer que les militaires disposent du bon équipement, au bon moment, et qu’on utilise de la manière la plus efficace et opportune les ressources que le gouvernement du Canada met à la disposition de son Armée.

Le chemin que je dois suivre est clair et a été tracé par le lieutenant-général Wynnyk. Renforcer l’Armée canadienne par le biais de notre Force de réserve demeure absolument critique au succès de nos opérations. Ce n’est qu’en menant à terme cette initiative que l’Armée deviendra capable de mener les opérations simultanées dirigées par notre nouvelle politique de défense.

Pour terminer, applaudissons notre Garde, notre Musique et nos troupes.

(La garde crie : « Hip hip, hourra! Hip hip, hourra! Hip hip, hourra! »)

(Le filigrane Armée canadienne apparaît à l’écran, avec le texte : « Forts. Fiers. Prêts. » Fondu vers la signature Défense nationale, puis le mot-symbole du gouvernement du Canada)

 

 

Date de modification :