La Course de l'Armée du Canada souligne l’anniversaire de la bataille de Normandie

Article / Le 9 septembre 2019 / Numéro de projet : 19-0223

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Michael Timmermans, gestionnaire des communications, Course de l'Armée du Canada

L’inscription pour cet incroyable évènement communautaire se terminera le 16 septembre et quelques places sont encore disponibles.

Ottawa, en Ontario — Le 22 septembre 2019, la 12e édition de la Course de l'Armée du Canada accueillera plus de 20 000 participants tandis qu’ils courent, marchent ou roulent dans le cadre de cet évènement unique de conditionnement physique, de sensibilisation et de financement qui a lieu dans la région de la capitale nationale. L’édition de 2019 est la première Course de l’Armée à son tout nouvel emplacement, le Musée canadien de la guerre.

Le déménagement au Musée canadien de la guerre est un choix naturel pour la Course de l'Armée du Canada. Le musée est une destination que des gens de partout dans le monde viennent visiter. Ça ajoute une touche militaire à la Course de l'Armée et nous ne pourrions demander un meilleur partenaire, dit le major Dave Tischhauser, directeur de la Course de l'Armée du Canada.

En plus des courses traditionnelles du 5 km, du 10 km et du demi-marathon qui se feront sur de nouveaux parcours cette année, la Course de l'Armée du Canada souligne le 75e anniversaire de la bataille de Normandie et du jour J en 2019 avec le Défi Normandie, où les participants courront ou rouleront le parcours du 5 km et du 10 km, l’un à la suite de l’autre, en hommage aux braves Canadiens qui se sont battus lors de cette historique bataille de la Deuxième Guerre mondiale.

Cela fait suite à la commémoration de la Course de l'Armée du 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy en 2017 et du 75e anniversaire de la bataille d’Ortona de la Deuxième Guerre mondiale en 2018. Pour 2020, la Course de l'Armée prévoit souligner les 75 ans de la fin de la Deuxième Guerre mondiale en Europe avec son défi composé du 5 km et du 10 km.

Les Canadiens ont pris part à bon nombre de victoires pendant la Deuxième Guerre mondiale, dont les exemples les plus connus sont la bataille de Normandie et le jour J.

La victoire en Normandie s’est avérée couteuse, les Canadiens subissant le plus grand nombre de pertes au sein du groupe de l’armée britannique. Le jour J seulement, 359 soldats canadiens sont morts et plus de 5 000 ont perdu la vie pendant les deux mois et demi de combat en Normandie. Plus de 13 000 soldats ont été blessés, dont beaucoup subissent des blessures physiques et mentales qu’ils garderont pour le reste de leur vie.

Les efforts impressionnants du Canada au cours de la Deuxième Guerre mondiale demeurent une source de grande fierté nationale, même plusieurs décennies plus tard. Plus d’un million de Canadiens ont servi pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Les participants à la Course de l'Armée du Canada partagent régulièrement leur histoire sur le site Web de l’évènement. France Hurley a partagé : « La Course de l'Armée est une journée très spéciale pour rendre hommage à notre fière famille militaire. Je suis la fière fille, femme, mère et sœur de membres des Forces armées canadiennes, et nous avons une tradition de comprendre l’importance de nos militaires en service et de nos vétérans. »

« La Course de l'Armée nous a donné la chance d’honorer mon grand-père qui a combattu à la crête de Vimy pendant la Première Guerre mondiale, » a dit Mme Hurley. « Mon frère a servi au Koweït, mon mari a servi 22 ans et notre fils est un membre en service qui a effectué deux missions en Afghanistan et une mission au Koweït, » dit-elle.

Revenant également pour une quatrième année est l’évènement signature de la Course de l'Armée, le défi du commandant, où les participants effectuent le 5 km puis le demi-marathon, l’un après l’autre, pour réaliser le test ultime de cadence et d’endurance.

« Je suis excité de faire partie de la Course de l'Armée du Canada cette année, ma première depuis que j’ai assumé le commandement de l’Armée canadienne plus tôt cet été, » a dit le lieutenant-général Wayne Eyre, commandant de l'Armée canadienne.

« Il s’agit du plus important évènement de sensibilisation de l’Armée et nous invitons tous les participants et les spectateurs à participer aux activités de la fin de semaine. Venez en apprendre davantage sur l’Armée canadienne et les causes importantes que la Course de l'Armée du Canada appuie. L’Armée canadienne tire une grande fierté à servir les Canadiens et cet évènement est une occasion pour nos soldats de tisser des liens avec des Canadiens et pour les Canadiens de rencontrer nos hommes et nos femmes en uniforme. »

Cette année, tous les participants au Défi Normandie et au Défi du commandant recevront un chandail et un dossard uniques, et une fois leur défi réussi, ils recevront une médaille commémorative spéciale remise par un soldat canadien en plus de la traditionnelle médaille en forme de plaque d’identité militaire pour chaque distance individuelle.

« J’ai participé à ma première Course de l'Armée du Canada après avoir vu une publicité à la course du US Army Ten-Miler, » a dit Michael Yowell, originaire d’Omaha, au Nebraska et ambassadeur pour l’évènement, faisant partie de l’équipe de course Frontline de la Course de l'Armée.

« Je me suis dit : "Pourquoi pas?" et je suis accro depuis, » dit M. Yowell. « J’adore le Défi du commandant et mes meilleurs temps sur un demi-marathon ont été réalisés à Ottawa! C’est sans conteste, vous ne regretterez jamais de faire partie de la Course de l'Armée! »

En plus des évènements de course, il y a une panoplie d’activités gratuites pour tous les âges pendant la fin de semaine de la course, y compris le Défi Juno, une course à obstacles pour les enfants organisée par la mascotte de l’Armée canadienne, l’ours Juno.

La fin de semaine est également l’occasion de rencontrer les hommes et les femmes de l’Armée canadienne, de voir l’équipement qu’ils utilisent et d’en apprendre sur le travail qu’ils effectuent au pays et partout dans le monde.

Selon Chris Cassey, une athlète et membre de l’équipe de course : « La Course de l'Armée du Canada est devenue une tradition familiale. Des membres de notre famille sont militaires (y compris mon conjoint) et chaque année, lui et moi voyageons avec sa mère pour y participer. C’est incomparable! L’expérience est électrique de l’expo à la ligne d’arrivée. »

La Course de l'Armée du Canada est l’occasion pour les soldats de remercier les Canadiens pour leur soutien, et pour les Canadiens de remercier les hommes et les femmes à leur service au pays et à l’étranger.

La Course de l'Armée du Canada, présentée par la BMO Banque de Montréal, est une course extraordinaire et l’un des évènements les plus inspirants de la sorte au pays. Les civils, le personnel des Forces armées canadiennes et les participants de tout âge et de toute habileté y participent ensemble, montrant leur fierté d’être Canadiens et d’appuyer la forme physique.

De l’obusier utilisé comme « pistolet de départ » jusqu’aux médailles en forme de plaques d’identité militaires remises par des militaires aux participants qui franchissent la ligne d’arrivée, la Course de l'Armée du Canada est « militaire » du début jusqu’à la fin.

Par madame Hurley : « C’est une journée à ne pas manquer pour l’incroyable ambiance et camaraderie qui est devenue une tradition familiale. La Course de l'Armée est l’occasion de se rassembler en famille pour honorer nos proches et tous les militaires en service, » dit-elle.

Le 22 septembre 2019, la Course de l'Armée du Canada accueillera plus de 20 000 participants qui courront, marcheront et rouleront un évènement unique de conditionnement physique, de sensibilisation et de financement qui a lieu dans la région de la capitale nationale. L’évènement aura lieu à son nouvel emplacement, le Musée canadien de la guerre, et soulignera le 75e anniversaire de la bataille de Normandie et du jour J.

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :