La campagne d’Italie, un lien pour des soldats au Koweït

Article / Le 20 novembre 2019 / Numéro de projet : 19-0285

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Par Steven Fouchard, affaires publiques de l'Armée

Base aérienne Ali Al Salem, Koweït — Des soldats italiens et canadiens travaillant ensemble au Koweït ont formé une amitié durable en partie grâce à un volet peu connu de l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale.

Le lieutenant-colonel Joseph Nonato est le commandant du Royal Regiment of Canada, une unité de la Réserve de l’Armée basée à Toronto, et il est actuellement en service au Koweït dans le cadre de l’opération IMPACT, la mission de formation du Canada au Moyen-Orient.

Le sergent-maître Salvatore Corvo est un technicien des télécommunications de l’armée italienne qui participait, jusqu’à récemment, à son premier déploiement au Koweït. Sa ville natale est Ispica, une collectivité d’environ 15 000 habitants sur la côte méditerranéenne de la Sicile.

Ispica est reconnue dans l’histoire militaire comme étant la première ville dans laquelle les soldats canadiens sont entrés dans le cadre de l’opération HUSKY, l’invasion de la Sicile à l’été 1943. Ce n’était que le début de la campagne d’Italie, la plus longue campagne du Canada pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Une autre partie importante de l’histoire est qu’un officier canadien, le lieutenant Sydney Frost du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, a été nommé maire par intérim d’Ispica, qui a été grandement endommagée par les bombardements qui ont précédé l’invasion.

Le Lt Frost retournera à Ispica des décennies plus tard et aidera les citoyens à mettre sur pied un monument qui se trouve toujours au centre de la ville. Il a été terminé en 1991 et des ajouts ont été faits en 2000.

Le sergent-maître Corvo, qui utilise les services d’un interprète, explique qu’il a d’abord appris l’histoire de la ville grâce à sa mère, qui a vécu les évènements à 12 ans. Les résidents d’Ispica, ajoute-t-il, se sont rassemblés sur le site pour souligner le 50e et 60e anniversaire de l’invasion. Un autre évènement commémoratif, auquel participait le Lt Frost, y a eu lieu en 2013.

« Quand j’ai appris que j’allais travailler avec des Canadiens, j’étais vraiment excité, » explique le sergent-maître Corvo. « Les Canadiens nous ont aidés et je ne l’oublierai jamais. »

Le Lcol Nonato dit que le lien a permis de créer une amitié que les deux hommes poursuivront au-delà de leur déploiement ensemble au Koweït.

Le premier contact a eu lieu après que l’aumônier américain responsable de la messe catholique en anglais n’était soudainement plus disponible, explique le Lcol Nonato.

« J’ai demandé « Est-ce que je peux venir à votre camp? » Et ils ont dit « Oui, bien sûr », et tout d’un coup, les sourires se sont installés et notre amitié a commencé. Ils ont pris le temps de traduire la messe en entier de l’italien à l’anglais. Je me suis senti très bien accueilli. »

La relation s’est approfondie lorsque la paire a décidé de participer à une course parallèle de la Course de l'Armée du Canada – une des nombreuses organisées par les Canadiens en déploiement à l’étranger de concert avec la Course de l'Armée principale qui a lieu chaque année à Ottawa.

« Nous avions des gens de l’ensemble de la coalition qui participaient à une course typiquement canadienne, » dit le Lcol Nonato. « Vous entendez toujours parler de la Course de l'Armée qui a lieu à Ottawa, mais la course parallèle qui a lieu ici crée également de l’unité. Et voir des membres de la coalition qui veulent y participer également est particulièrement touchant. »

Le Sgtm Corvo dit que sa participation était une question « d’être reconnaissant pour ce que l’Armée canadienne a fait pour l’Italie et Ispica. »

Le Lcol Nonato dit que l’amitié a eu des répercussions plus étendues et positives pour la force multinationale au Koweït.

« Je crois qu’après avoir commencé cette amitié avec Salvatore, les autres personnes qui travaillaient avec moi se sentaient un peu plus confortables à approcher les autres membres de la coalition et j’espère que ça va se poursuivre. »

Le Sgtm Corvo, qui sera de retour en Italie au moment de la publication, dit qu’il a aimé tous les aspects de son déploiement au Koweït.

« Ce fut une expérience professionnelle, mais également humaine, » dit-il. Je veux poursuivre mon amitié avec le Lcol. Il peut venir me visiter à Ispica quand il le veut. »

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :