Histoire de la Concentration de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes (CTALFAC)

Documentation / Le 1 septembre 2017 / Numéro de projet : ncr-bk-cafsac

Le 31 août 2017 – Ottawa – Défense nationale/Forces armées canadiennes

En 1868, l’Association de tir Dominion du Canada (ATDC) a été fondée en réponse à la menace exercée sur le Canada par des forces extérieures. La situation a été aggravée par le départ imminent des garnisons britanniques (qui a eu lieu en 1871) et par des raids répétés comme ceux menés en 1866 par les Fenians, membres d'une organisation nationaliste révolutionnaire irlandaise du 19e siècle, basée aux États-Unis et en Irlande. On a réagi à la menace immédiate pour la sécurité nationale en formant rapidement de nombreux clubs de tir dans l’ensemble du pays.

Le gouvernement fédéral de l'époque était d’avis que, puisque le fusil était l’arme principale de l’infanterie et qu’on ferait appel à des miliciens provenant de la population civile en cas d'invasion du Canada, il fallait appuyer une organisation dont le mandat était de « promouvoir et encourager la formation de tireurs d’élite dans l’ensemble du Canada ».

Par conséquent, 33 associations de tir indépendantes disséminées dans plusieurs provinces se sont réunies pour former une organisation ombrelle, l’ATDC. On accordait une telle importance au tir que l’ATDC a été plus tard constituée par une loi du Parlement en 1900, puis renforcée par la Loi sur la Milice de 1904.

La Loi sur la Milice stipulait que, en retour du soutien du gouvernement (sous forme de munitions gratuites et d’accès aux champs de tir militaires), l’ATDC avait l’obligation juridique de défendre le Canada et que les membres des clubs de tir appuyés par le gouvernement devaient servir dans la milice en cas d’urgence.

L'ATDC organisait des épreuves annuelles. En 1968, les forces armées ont inauguré la compétition de fusil militaire (aujourd’hui la Concentration de tir aux armes légères des Forces armées canadiennes (CTALFAC)). Au début, cette compétition était dirigée par l’ATDC, mais au milieu des années 1970, les militaires ont décidé de la prendre en main. Quatre ans plus tard, le ministère de la Défense nationale demandait à l’ATDC d’assumer de nouveau la responsabilité des compétitions de fusil militaire.

L’ATDC a accepté, et les deux compétitions ont eu lieu simultanément jusqu’à la fin des années 1980, lorsque l’Armée a repris la direction de la compétition de fusil militaire. Pendant de nombreuses années, la CTALFAC et la compétition nationale de tir militaire de l’ATDC ont eu lieu conjointement. En fait, jusqu’en 2001, l’une ou l’autre des deux organisations était responsable du déroulement des compétitions.

En 2007, laa été rétablie, après avoir été interrompue durant la guerre en Afghanistan. Elle est maintenant dirigée par le Quartier général du Centre de doctrine et d'instruction de l'Armée canadienne, au nom du Chef d'état-major de la Défense. L’ATDC continue d’organiser son Championnat national de tir militaire (CNTM) annuel, immédiatement avant la CTALFAC. Bon nombre des équipes de division participent aux épreuves du CNTM en guise de préparation à la CTALFAC.

Liens connexes

Page Web de la CTALFAC
Page Facebook de la CTALFAC
150e anniversaire des raids des Fenians : les racines militaires de l’Armée d’aujourd’hui sont plantées
Médaille de la Reine pour tireur d’élite

Liens associés       

Site Web de l’Armée canadienne
Page Facebook de l’Armée canadienne

Compte Twitter de l’Armée canadienne
Chaîne YouTube de l’Armée canadienne
Compte Flickr de l’Armée canadienne
Compte Instagram de l’Armée canadienne

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

Date de modification :