L'Armée canadienne forme des soldats sur le nouveau équipement intégré du soldat-Vidéo

Vidéo / Le 17 janvier 2019 / Numéro de projet : 18-0283

 

(Un soldat tape avec un stylet sur l’écran tactile d’une interface utilisateur tactique, ou IUT. Le soldat range le stylet dans sa poche de poitrine, puis fixe l’IUT à sa veste.)

Major Chris Guilbaud-McHarg, directeur du Projet d’équipement intégré du soldat : Dans le cadre du Projet d’équipement intégré du soldat, les soldats canadiens reçoivent une toute nouvelle pièce d’équipement.

(Le Maj Guilbaud-McHarg est dans une forêt et décrit la pièce d’équipement.)

Maj Guilbaud-McHarg : Il s’agit d’un système de communication, d’équipement, d’accessoires, intégrés à une veste portable.

(Le soldat a une main sur un poste radio pendant qu’il parle. Un autre soldat retire l’IUT de l’attache en velcro qui le fixe à sa veste.)

Maj Guilbaud-McHarg : En ce moment, il y a une radio, un casque d’écoute, une batterie, une interface utilisateur tactique (IUT), un ordinateur qui ressemble à un téléphone intelligent. Plus tard, nous ajouterons d’autres outils pour aider à accroître la connaissance de la situation du soldat sur le terrain.

(Un stylet est utilisé pour taper sur une carte affichée sur l’IUT.)

Maj Guilbaud-McHarg : Cette nouvelle pièce d’équipement sera utilisée principalement par les membres de l’infanterie débarquée – du soldat au commandant de peloton.

(Des soldats se réunissent et s’accroupissent en groupe. Coupure et plan du capitaine Jeff Adamczyk, officier des transmissions du 3e Bataillon, The Royal Canadian Regiment.)

Capt Adamczyk : Cette pièce d’équipement permettra d’accroître la connaissance de la situation sur le champ de bataille, car les soldats pourront voir où se trouvent leurs coéquipiers et les autres soldats sur le champ de bataille.

(Un soldat tape avec un stylet sur les boutons d’un menu de l’IUT pour produire un rapport.)

Capt Adamczyk : Vous serez en mesure de produire des comptes rendus de contact, d’envoyer des messages et de produire des renseignements, ce qui permettra à votre commandant de section et à la chaîne de commandement de prendre des décisions en temps opportun sur les étapes suivantes et les tâches à accomplir lors de l’opération.

(Monsieur Frantz Beaujuin, spécialiste technique de Rheinmetall Canada, est dans une forêt.)

M. Beaujuin : Le soldat peut brancher de l’équipement comme un télémètre à laser, un GPS militaire et une caméra externe pour prendre des photos et des vidéos. Les données sont sécurisées dans l’ordinateur interne et sont protégées par le mot de passe de l’utilisateur, et par le fait que la radio utilise des communications chiffrées.

Maj Guilbaud-McHarg : La livraison de l’équipement du PEIS a déjà été entamée. Nous nous attendons à ce que tout l’équipement soit livré et utilisé avant la fin de 2023. Toutes les forces opérationnelles qui suivent actuellement l’instruction sur le système seront entièrement opérationnelles d’ici là.

(Le filigrane de l’Armée canadienne apparaît à l’écran, avec le texte « Forts, Fiers, Prêts ». Fondu sur la signature de la Défense nationale, puis sur un filigrane du Gouvernement du Canada)

 

 

Date de modification :