Aider les enfants à mieux vivre les déploiements

Galerie d'images

Article / Le 15 mai 2017 / Numéro de projet : 17-1022

Par Diane Riddell, Conseiller en communications, Directeur général - Recherche et analyse (Personnel militaire)

Remarque : pour visionner les photos additionnelles, veuillez cliquer sur la photo dans la galerie d'images.

Ottawa (Ontario) — La vie militaire peut être stressante pour les enfants, en particulier lorsqu’un de leur parent part en déploiement ou que leur famille doit déménager. Dans le cadre de son engagement continu à l’égard des familles, le chef du personnel militaire a récemment demandé au Directeur général – Recherche et analyse (Personnel militaire) [DGRAPM] de se pencher sur la façon dont les enfants gèrent le stress lié au déploiement d’un parent et au déménagement.

« Nous avons constaté que la plupart des enfants étaient fiers et heureux de faire partie de la famille d’un militaire », a souligné Dr Alla Skomorovsky, scientifique de la Défense qui a mené la recherche auprès d’un groupe cible pour le DGMPRA. Elle a ajouté que les enfants des familles de militaires se sentent différents des autres enfants, mais que la majorité d’entre eux voient d’un bon oeil le fait de faire partie de la famille d’un militaire. En outre, les enfants apprécient certains des avantages de faire partie de la famille d’un militaire, notamment visiter de nouveaux lieux, rencontrer de nouvelles personnes et se sentir en sécurité.

Malgré les quelques avantages de faire partie de la famille d’un militaire, les enfants ont admis que le déploiement d’un parent est l’une des expériences les plus stressantes de leur vie, et ce, principalement car ils s’inquiètent pour la sécurité de leur parent parti en mission.

« Son travail peut être dangereux, et j’ai peur qu’il soit blessé », a dit un enfant du groupe cible. De plus, les déploiements peuvent avoir des incidences sur les émotions, la santé physique et les résultats scolaires des enfants. Certains d’entre eux ont eu des troubles de sommeil, d’alimentation ou de concentration à l’école, mais le soutien et la compréhension des enseignants peuvent compter pour beaucoup.

« [Mon] enseignante savait [que mon] père était parti en mission. Lorsque j’ai craqué, elle m’a offert son soutien et s’est montrée compréhensive », a dit un autre enfant. En outre, les enfants ont signalé que leurs responsabilités à la maison changeaient et qu’ils avaient moins de temps pour des activités parascolaires lorsqu’un de leur parent était en déploiement. Ils ont aussi signalé que pendant un déploiement, leur autre parent était plus stressé et que leur relation avec la fratrie changeait. Certains enfants ont déclaré qu’ils se disputaient moins avec leurs frères et soeurs afin de se soutenir mutuellement, tandis que d’autres enfants ont déclaré se disputer plus souvent.

« Il est important que les parents, les enseignants et les autres adultes soient conscients des incidences des déploiements et des déménagements sur les enfants des familles de militaires et qu’ils les soutiennent pendant ces périodes », a souligné Dr Skomorovsky. Elle ajoute que les parents doivent connaître les programmes destinés aux enfants offerts par les centres de ressources pour les familles des militaires (CRFM). Les ateliers sur le déploiement à l’intention des enfants sont un bel exemple de programme offert par les CRFM qui peut contribuer à aider les enfants à gérer le stress lié à la vie militaire.

Par ailleurs, les chercheurs du DGMPRA ont découvert des stratégies efficaces que les enfants utilisent pour composer avec les déploiements et les déménagements, des stratégies qui les aident à demeurer résilients dans ces situations stressantes :

  •  Obtenir du soutien social – Les enfants ont sollicité le soutien social de leurs amis, de leur parent demeuré à la maison, de leurs proches et de leurs enseignants. Certains enfants ont dit avoir aimé participer à des groupes de soutien avec d’autres enfants ayant un parent en déploiement. Les enfants qui n’avaient pas participé à de tels groupes ont dit souhaiter le faire.
  •  Avoir de saines distractions – De nombreux enfants ont trouvé utile de mettre les choses en perspective en se rappelant que d’autres enfants se trouvaient dans la même situation. D’autres s’adonnaient à la musique, à la danse, à des sports ou à d’autres activités. Certains enfants se sont isolés, mais ils ont admis que ce comportement leur a posé problème lorsqu’ils ont voulu se faire des amis et qu’ils ont eu besoin de plus de temps pour s’adapter au déploiement.
  •  Renforcer les liens avec l’autre parent – Passer plus de temps avec le parent resté à la maison a aidé les enfants à mieux vivre l’absence de leur parent en déploiement.
  •  Rester en contact avec le parent en déploiement – Les enfants parlaient souvent, par téléphone ou par Skype, avec leur parent en déploiement. Cependant, certains trouvaient ces discussions éprouvantes. « Je ne veux pas commencer à pleurer; il se sentirait encore plus mal », a raconté un enfant. Si certains enfants ont indiqué qu’ils trouvaient difficile de parler à leur parent en déploiement, la plupart ont plutôt mentionné que ces entretiens les ont aidés à mieux vivre la situation.
  •  Maintenir la présence psychologique du parent en déploiement – Plusieurs enfants ont dit qu’avant de partir, leur parent en déploiement leur a donné un jouet ou un autre souvenir d’eux. D’autres enfants ont plutôt trouvé un objet leur rappelant le parent en déploiement, par exemple un chandail ou une poupée ornés de la photo du parent. « Je dors plus facilement. C’est comme s’il était là », a mentionné un enfant.

Les chercheurs ont trouvé d’autres moyens que les parents peuvent utiliser pour aider leurs enfants à mieux vivre les déploiements. Premièrement, ils peuvent expliquer ce en quoi consiste un déploiement et ce qu’il signifie afin d’aider les enfants à mieux comprendre leur expérience. Puis, ils peuvent expliquer les réactions normales à un déploiement, comme l’inquiétude, et préparer les enfants aux changements touchant leurs rôles et leurs responsabilités. Enfin, les parents peuvent encourager les enfants à obtenir du soutien social auprès d’autres personnes.

Pour obtenir de plus amples renseignements

Un article sur cette recherche a récemment été publié. Il est accessible à journals.sagepub.com. Faites la recherche « The Impact of Deployment on Children from Military Families » (en anglais seulement). Des renseignements utiles sur le soutien offert aux membres et aux familles en cas de déploiement se trouvent dans Liens connexes ci-dessous

Avec la permission de la Feuille d’érable

Pour commenter cet article, rendez-vous dans la section Articles de la page Facebook de l’Armée canadienne

Date de modification :