36e Régiment du génie de combat

Identification de l’unité

36e Régiment du génie de combat

UBIQUE
Partout
 

Emplacement

Halifax

70 Marine Parade
12 Wing Shearwater
Shearwater, NS  B0J 3A0
_____

Sydney

11 rue Garrison
Victoria Park
Sydney, NS  B1P 7G9

Réserve de l'Armée

36e Régiment du génie de combat

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Bureau de recrutement Halifax
Sydney :  902-427-3085
Courriel : Hfx_Army_Recruiting@forces.gc.ca

Nom : Bureau de recrutement Sydney
Sydney :  902-563-7100, Ext. 7109
Courriel : Sydney_Recruiting@forces.gc.ca

Ou contactez 

Téléphone : 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

septembre à juin:

  • jeudi soir
  • 19 h à 22 h
  • une fin de semaine par mois.

L'emploi d'été à plein temps est disponible de mai à août.

Métiers dans notre unité

Équipement

 Véhicules :

  • Chargeur frontal
  • Tombereau, 8 Tonnes
  • Bateau d'assaut
  • Véhicule du section du génie
  • Système de véhicules de soutien moyen (SVSM)

Armes :

Voir une liste des armes et véhicules de l'Armée canadienne.

Qui nous sommes

Le 36e Régiment de génie de combat (36 RGC) fait partie de la Première réserve des Forces armées canadiennes. Le quartier général du régiment est situé à la BFC Shearwater.

La mission du 36 RGC consistent à mener des opérations de contre-mobilité et à contribuer à la mobilité, à la capacité de survie et à l’appui général du génie des Forces armées canadiennes. Il est appelé à mener des opérations de combat, à appuyer les Forces armées canadiennes en temps de guerre et de paix, à soutenir le développement national, à venir en aide aux autorités civiles et à appuyer les programmes d’aide internationaux.

 Les spécialistes du génie de combat interviennent partout où on a besoin d’eux. Leurs responsabilités englobent l’utilisation d’outils de démolition et de mines terrestres, ainsi que la conception, la construction et l’entretien d’ouvrages défensifs et de fortifications, de lignes de communications et de ponts. Ils disposent également d’équipement de purification d’eau, ils élaborent des cartes et d’autres produits de renseignement liés au génie. De plus, les membres du génie militaire sont des experts dans les domaines de la déception et de la dissimulation, ainsi que dans la conception et la mise au point de l’équipement nécessaire à l’exécution de ces opérations.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant : Major J.E. Hayward, CD
  • Sergent-major : Adjudant-maître R.G. Anstey, CD

Communiquez avec nous

Halifax

36e Régiment du génie de combat
70 Marine Parade
12 Wing Shearwater
Shearwater, NS  B0J 3A0

Téléphone : 902-427-3085
Courriel : hfx_army_recruiting@forces.gc.ca 

Sydney

36e Régiment du génie de combat Sydney
11 rue Garrison
Victoria Park
Sydney, NS  B1P 7G9

Téléphone : 902-563-7100, Ext. 7110 ou Ext. 7109
Courriel : Sydney_Recruiting@forces.gc.ca

Nouvelles

Le Lcol Taylor, en compagnie d’équipes COCIM et OPSPSY de la Cie Charles et d’interprètes.

Formée pour diriger

Antigonish (Nouvelle-Écosse) — Le lieutenant-colonel Eleanor Taylor n’a jamais prévu devenir pionnière. Ce qu’elle voulait, comme élève de la onzième année en 1994, était de trouver une carrière intéressante. Lorsqu’elle est tombée par hasard sur une brochure du Collège militaire royal dans le bureau de son conseiller en orientation au secondaire, elle a entamé son parcours pour devenir pionnière au sein de l’Armée canadienne (AC).
Le 12 mars 2020

Marjorie Whitcomb (née Horsnell)

Célébration du service d’une infirmière militaire

Saint John (Nouveau-Brunswick) — La Journée internationale des femmes est l’occasion de mettre en lumière les contributions de nombreuses Canadiennes qui ont servi leur pays, comme Marjorie Whitcomb (née Horsnell). Poussée par son goût de l’aventure, Marjorie s’est enrôlée dans le Corps de santé royal de l’Armée canadienne à titre d’infirmière militaire en 1949, à l’âge de 23 ans.
Le 9 mars 2020

Portrait du bombardier Jenny Wildman

Une militaire de Petawawa figure dans une exposition à Vimy

Oromocto, Nouveau-Brunswick — Lorsqu’on a demandé au caporal Geneviève Lapointe, une technicienne en imagerie de l’Armée canadienne, de photographier 40 nouveaux diplômés d’un cours d’artillerie en juillet dernier, on s’attendait uniquement à obtenir une photo de groupe.
Le 25 février 2020

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Après la guerre des Boers, le gouvernement canadien s’est rendu compte que la défense du Canada exigeait plus qu’un simple bataillon d’infanterie et quelques batteries d’artillerie pour former la force de défense permanente. En 1903, le Corps du Génie royal canadien a été créé pour servir de base au corps de génie militaire permanent, tandis que la Milice créait le Corps du Génie canadien.

La Première Guerre mondiale

L’une des premières tâches des ingénieurs après la déclaration de guerre contre l’Allemagne en 1914 a consisté à aménager rapidement le lieu d’entraînement de Valcartier (Québec). Au plus fort des activités, 30 000 hommes y étaient stationnés avant le déploiement de la 1re Division du Canada en Angleterre.

Poursuivre la lecture : 36e Régiment du génie de combat

Date de modification :