3e Compagnie du renseignement

Identification de l’unité

3e Compagnie du renseignement

 E Tenebris Lux
Des ténèbres jaillit la lumière

Emplacement

Willow Park Bâtiment 7
CP 99000 Stn Forces
Halifax, NS  B3K 5X5

Willow Park Building 7

3e Compagnie du renseignement

Joignez notre équipe

Vous cherchez du travail à temps plein ou à temps partiel? Nous embauchons et offrons d'excellentes perspectives de carrière. N'hésitez pas à appeler ou envoyer un courriel à notre recruteur qui se fera un plaisir de répondre à vos questions et de vous indiquer comment vous adresser à notre régiment.

Le recruteur de notre équipe

Nom : Sgt Lana Desilets et Sgt Corey Meikle
Téléphone : 902-722-4188
Courriel : 3IntCoyRec@forces.gc.ca

Ou contactez

Téléphone: 1-800-856-8488
Trouvez un centre de recrutement près de vous. 

Entraînement

septembre à mai:

  • mardi soir
  • 18 h 30 à 22 h
  • une fin de semaine par mois.

L'emploi d'été à plein temps est disponible de mai à août.

Métiers dans notre unité

Équipement

Armes:

Véhicules:

  • ASC monté sur camion

Autre :

  • Logiciel - Sensor Control & Coordination Planning Suite (SC2PS) Plotting
  • Logiciel - Intelligence Collation Environment (ICE) information management

Voir une liste des armes et véhicules de l'Armée canadienne. 

Qui nous sommes

La 3e Compagnie du renseignement (3 C Rens) est une unité fonctionnelle des Forces armées canadiennes qui est affectée au soutien de l’élément terrestre (c’est-à-dire l’Armée canadienne) et qui relève directement de la 5e Division du Canada (5 Div C), dont le quartier général est également à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Les spécialistes et officiers du renseignement assurent le soutien lié au renseignement militaire dans le cadre des opérations, de la planification et du processus décisionnel. Leur travail a une incidence sur la sécurité militaire et nationale ainsi que les relations politiques et publiques du gouvernement. Le personnel du renseignement affecté à l’unité s’entraîne régulièrement en vue de venir en renfort à leurs homologues de la Force régulière dans le cadre d’opérations au pays et à l’étranger et permet ainsi de mettre en œuvre le concept de « force totale », qui englobe les membres de la Forces régulière et de la Force de réserve.

Avantages de l’enrôlement

Lorsque vous vous joignez à notre unité, vous recevrez une rémunération concurrentielle pour votre travail à temps partiel ou à temps plein. Vous êtes également admissible pour une formation en cours d’emploi qui pourrait vous être utile dans votre vie civile. Aussi, il y a des avantages médicaux, dentaires et éducatifs qui sont offerts aux réservistes de l’Armée.

Voici les détails :

Équipe de commandement

  • Commandant - Major Blaine Carter
  • Sergent-major de compagnie - Adjudant-maître James Locke

Communiquez avec nous

Willow Park Bâtiment 7
CP 99000 Stn Forces
Halifax, NS  B3K 5X5

Téléphone : 902-722-4202 (Salle des rapports)

 

Nouvelles

Le Lcol Taylor, en compagnie d’équipes COCIM et OPSPSY de la Cie Charles et d’interprètes.

Formée pour diriger

Antigonish (Nouvelle-Écosse) — Le lieutenant-colonel Eleanor Taylor n’a jamais prévu devenir pionnière. Ce qu’elle voulait, comme élève de la onzième année en 1994, était de trouver une carrière intéressante. Lorsqu’elle est tombée par hasard sur une brochure du Collège militaire royal dans le bureau de son conseiller en orientation au secondaire, elle a entamé son parcours pour devenir pionnière au sein de l’Armée canadienne (AC).
Le 12 mars 2020

Marjorie Whitcomb (née Horsnell)

Célébration du service d’une infirmière militaire

Saint John (Nouveau-Brunswick) — La Journée internationale des femmes est l’occasion de mettre en lumière les contributions de nombreuses Canadiennes qui ont servi leur pays, comme Marjorie Whitcomb (née Horsnell). Poussée par son goût de l’aventure, Marjorie s’est enrôlée dans le Corps de santé royal de l’Armée canadienne à titre d’infirmière militaire en 1949, à l’âge de 23 ans.
Le 9 mars 2020

Portrait du bombardier Jenny Wildman

Une militaire de Petawawa figure dans une exposition à Vimy

Oromocto, Nouveau-Brunswick — Lorsqu’on a demandé au caporal Geneviève Lapointe, une technicienne en imagerie de l’Armée canadienne, de photographier 40 nouveaux diplômés d’un cours d’artillerie en juillet dernier, on s’attendait uniquement à obtenir une photo de groupe.
Le 25 février 2020

Voir d'autres nouvelles

Notre histoire

Le 15 novembre 1950, le QG du Commandement de l’Est autorise la formation de la 3e Compagnie du renseignement (3 C Rens). En tant qu’unité du renseignement qui relève du QG du Groupe, la 3 C Rens joue un rôle important. Le 7 février 1951, le major Edward Fairweather Harrington, le premier commandant de l’unité, établit officiellement le quartier général de la 3 C Rens au manège militaire situé au coin des rues Queen et Spring Garden.

Pendant les années 1950, le rôle de la 3 C Rens est très varié et englobe notamment la surveillance de l’ordre de bataille de l’ennemi, la reconnaissance de l’équipement, l’instruction sur l’interrogation de prisonniers de guerre, l’instruction sur la sécurité, l’interprétation de photographies aériennes, la formation en langues étrangères et l’approvisionnement en cartes.

La 3 C Rens est démantelée au moment de l’unification, et une nouvelle unité est mise sur pied le 4 novembre 1995 dans le cadre d’un défilé près de l’ancienne bibliothèque au Royal Artillery Park, situé au centre-ville d’Halifax.

Depuis sa création, le quartier général de la 3 C Rens a eu différentes adresses. Au départ, il est au manège militaire situé au coin des rues Queen et Spring Garden. Le premier déménagement a lieu en 1952, alors que l’unité est réinstallée au manège militaire de la rue Barrington. Le déménagement suivant a lieu en 1958, au manège militaire au coin des rues Cunard et Maynard, où l’unité demeure pendant 14 ans. Puis, en 1972, l’unité déménage dans le bâtiment 3 de l’avenue Ahern, au pied de la Citadelle. En 1986, l’unité déménage dans le bâtiment 1 de l’avenue Ahern. En 1991, en raison de la mise en œuvre du QG du Secteur de l’Atlantique de la Force terrestre, la section (peloton) du renseignement est réinstallée dans l’ancien bâtiment du COMAR, au coin des rues South et Barrington. Ensuite, en 1995, l’unité quitte le bâtiment du COMAR pour déménager dans le bâtiment 6 du Royal Artillery Park. Finalement, à l’été 2002, la 3 C Rens s’installe au Windsor Park à Halifax.

Dans le plan directeur de développement du renseignement, la 3 C Rens est définie comme une unité de renfort en matière de renseignement autant à l’échelle nationale que régionale. Son rôle est l’instruction, comme il l’était en 1951. À bien des égards, ce rôle englobe bon nombre des mêmes fonctions que l’ancienne compagnie.

En 2013, la capacité de la 3 C Rens a été élargie pour inclure, outre l’instruction, le soutien de la mise sur pied de la force, grâce à une équipe de soutien du renseignement d’intervention rapide. Cette équipe est composée de membres à temps plein en service de classe B et a pour mission d’aider le commandant de la 5 Div C à déployer, dans le cadre d’une opération nationale, simultanément deux équipes de soutien du renseignement avec l’unité d’intervention de la Division. La 3 C Rens continue également de fournir un soutien en matière de renseignement pour l’ensemble des activités et exercices d’instruction collective. Conformément au concept de « force totale », elle affecte habituellement un ou deux de ses membres par année au soutien de missions militaires internationales de la Force régulière. 

Date de modification :